image vide image vide image vide
Actualités

Les démocrates font des impôts de Trump une question de sécurité

Publié le 8 mars 2017,
par Reuters.
Partager
()

WASHINGTON (Reuters) – Des sénateurs démocrates ont demandé mardi au président de la commission des Finances du Sénat d’obtenir les déclarations de revenus de Donald Trump en faisant valoir que celles-ci sont une question de sécurité nationale dans le contexte des révélations sur les relations entre son entourage et la Russie.

Le président américain a refusé de rendre public ses avis d’imposition pendant la campagne électorale, comme c’est l’usage et en dépit de demandes insistantes de ses rivaux, alimentant les spéculations sur la réalité de ses revenus ou sur le fait qu’il ne paierait pas d’impôts.

Mais les sénateurs démocrates Ron Wyden et Debbie Stabenow, qui siègent tous deux à la commission des Finances, estiment dans une lettre adressée au président de la commission, le républicain Orrin Hatch, que les déclarations de revenus de Donald Trump pourraient aussi mettre en évidence des conflits d’intérêt provenant de son empire immobilier.

L’homme d’affaires new-yorkais a justifié son refus de les communiquer par le fait que sa situation fiscale faisait l’objet d’un audit fédéral. Mais l’Internal Revenue Service, l’autorité fiscale américaine, a fait savoir que rien ne s’opposait à ce qu’elles soient rendues publiques.

Dans leur lettre, les sénateurs démocrates estiment que la publication des déclarations de revenus de Donald Trump a des « implications cruciales pour la sécurité nationale » compte tenu des contacts établis entre l’ambassadeur russe à Washington, Sergueï Kislyak, et plusieurs proches du président américain, dont le ministre de la Justice, Jeff Sessions.

« Il ne fait aucun doute que les conflits (d’intérêt) en question représentent une menace pour la sécurité nationale et l’intégrité du gouvernement des Etats-Unis, et on ne cesse d’en apprendre de nouveaux », écrivent l’élu de l’Oregon et la sénatrice du Michigan, en réclamant la tenue d’une réunion bipartisane pendant laquelle les documents pourraient être analysés.

Orrin Hatch a rejeté mercredi dernier une demande similaire des sénateurs démocrates en arguant du fait qu’une démarche du Congrès visant les impôts d’une personne en particulier constituait un abus d’autorité.

 

 

(David Morgan; Tangi Salaün pour le service français)