image vide image vide image vide
Actualités

Le gouverneur sortant de Djakarta en ballottage

Publié le 15 février 2017,
par Reuters.
Partager
()

DJAKARTA (Reuters) – Basuki Tjahaja Purnama, gouverneur sortant de Djakarta qui brigue un nouveau mandat, est au coude-à-coude avec l’ancien ministre de l’Education Anies Baswedan, qu’il devrait affronter au second tour, selon une estimation réalisée mercredi à l’issue des élections locales.

L’institut de sondage privé SMRC crédite respectivement les deux candidats de 43,08% et 40,14%. Agus Yudhoyono, fils de l’ex-président Susilo Bambang Yudhoyono, arrive en troisième position avec 16,78%. Les autres instituts avancent des chiffres comparables. Les résultats officiels doivent être annoncés dans les deux semaines et le second tour ne devrait pas avoir lieu avant avril.

La campagne pour l’élection du gouverneur de la capitale, qui fait figure de prélude à la présidentielle de 2019, a été émaillée de tensions religieuses.

Premier homme d’origine chinoise et premier chrétien à ce poste, Basuki Tjahaja Purnama est poursuivi pour blasphème par des mouvements musulmans. Ses partisans parlent d’un procès politique.

Il est soutenu par le Parti démocratique indonésien de lutte (PDI-P) du président Joko Widodo, son prédécesseur au poste de gouverneur. Ses adversaires sont tous deux musulmans, comme 85% des dix millions d’habitants de la capitale.

« Nous espérons que tout le monde se retrouvera comme une famille unie après ces élections », a déclaré le chef de l’Etat après avoir voté.

Purnama est populaire dans la classe moyenne, qui lui sait gré d’avoir fait reculer la bureaucratie et avancer de grands projets d’infrastructures, notamment contre les risques d’inondations, mais le démantèlement d’une partie des bidonvilles de la cité lui est reproché par leurs résidents.

Les électeurs indonésiens doivent élire les gouverneurs des six autres grandes provinces du pays, des maires de grandes et des « régents », qui dirigent des subdivisions de provinces, dans tout le pays. Mais le scrutin de Djakarta est de loin le plus suivi car une victoire dans la capitale peut être la première étape vers la présidence du pays.

 

(Gayatri Suroyo, Jean-Philippe Lefief pour le service français)