image vide image vide image vide
Actualités

La Maison blanche veut réduire de 25% le budget de l'EPA

Publié le 3 mars 2017,
par Reuters.
Partager
()

WASHINGTON (Reuters) – La Maison blanche propose de réduire d’un quart le budget de l’Agence américaine de protection de l’environnement (Environmental Protection Agency, EPA), en ciblant les programmes consacrés au changement climatique ou à la prévention contre la pollution de l’air et de l’eau, comme la contamination au plomb, a-t-on appris jeudi de source informée du projet.

Le président Donald Trump affiche depuis longtemps son intention d’annuler les initiatives prises par son prédécesseur Barack Obama en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Il a cependant assuré que ses décisions n’affecteraient pas la qualité de l’air et de l’eau consommés par les Américains.

La proposition pour l’exercice budgétaire 2018 prévoit de réduire le budget global de l’EPA de 25% à 6,1 milliards de dollars et le personnel de l’agence de 20% à 12.400 employés dans le cadre d’un effort plus large de réduction des dépenses en vue de compenser une forte hausse du budget militaire.

L’EPA a jusqu’à mercredi prochain pour répondre aux propositions de la Maison blanche. Elle n’a pu être jointe par Reuters pour un premier commentaire.

La proposition supprimerait les subventions accordées aux tribus indiennes ou celles qui ont allouées aux initiatives visant à accroître l’efficacité énergétique, selon la même source, qui a lu le document à Reuters.

Les subventions fédérales pour le nettoyage de l’eau contaminée au plomb seraient réduites de 30%, à 9,8 millions de dollars, les aides aux tribus pour combattre la pollution également diminuées de 30%, à 45,8 millions de dollars.

Un programme de l’EPA sur la réduction des gaz à effet de serre comme le méthane perdrait 70% de son budget, ramené à 29 millions de dollars.

Ces décisions, si elles sont confirmées, devront encore être validées par le Congrès.

Scott Pruitt, le nouveau directeur de l’EPA, a déclaré jeudi aux maires des villes américaines qu’il agirait prioritairement pour le nettoyage des décharges industrielles et dangereuses et l’amélioration des réseaux d’eau, même si la Maison blanche propose de fortement baisser l’argent consacré à ces programmes.

 

(par Timothy Gardner et Valerie Volcovici. Jean-Stéphane Brosse pour le service français)