image vide image vide image vide
Actualités

Manifestation à Barcelone pour l'indépendance de la Catalogne

Publié le 11 septembre 2017,
par Reuters.
Partager
()

MADRID/BARCELONE (Reuters) – Les Catalans étaient attendus en masse lundi dans les rues de Barcelone pour manifester en faveur de l’indépendance de leur région à moins de trois semaines d’un référendum contesté sur la question.

Un rassemblement a lieu chaque année le 11 septembre à Barcelone pour la « Diada », la fête nationale de Catalogne, qui commémore l’ultime résistance de Barcelone, face à l’Espagne, à laquelle elle fut rattachée en 1714.

La tension ne cesse de montrer entre Madrid et Barcelone en prévision de cette consultation.

Mercredi dernier, le Parlement de Catalogne a adopté une loi autorisant l’organisation d’un référendum sur l’indépendance de la région le 1er octobre.

Le lendemain, le Tribunal constitutionnel espagnol s’est prononcé pour la suspension de la consultation, sur recours du président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Selon le gouvernement, le référendum sur l’autodétermination est contraire à la constitution espagnole, qui proclame que l’Espagne est une et indivisible.

Après le vote de la loi sur le référendum mercredi, le parquet général d’Espagne a lancé des poursuites pénales contre le président de la Généralité de Catalogne Carles Puigdemont et 13 membres de son gouvernement pour détournement de fonds publics, désobéissance et abus de pouvoir.

Dans ce contexte, Carles Puigdemont a appelé les « indépendantistes » à descendre dans la rue pour manifester massivement leur soutien au référendum.

 

LE SOUTIEN A L’INDÉPENDANCE EN RECUL

Les participants devaient se regrouper aux alentours de 16h00 (14h00 GMT) et commencer à défiler une heure plus tard.

Malgré l’appel de Mariano Rajoy aux fonctionnaires et élus locaux catalans pour qu’ils cessent les préparatifs du référendum, environ deux tiers des maires de Catalogne ont déclaré qu’ils autorisaient l’utilisation des installations de leurs communes pour le scrutin du 1er octobre.

On a même vu un maire déchirer une décision de justice promettant des répercussions juridiques en cas de poursuite des préparatifs sous les vivats d’un public enthousiaste.

Carles Puigdemont a dit disposer d’urnes et de matériel de vote prêts à être déployés à tout moment. Ce week-end, la police a fouillé une imprimerie et les bureaux d’un journal local à la recherche d’éléments relatifs à la préparation du référendum.

Le 11 septembre, jour férié en Catalogne, attire généralement plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale catalane. Au plus haut de la ferveur indépendantiste en 2012, alors que l’Espagne était plongée dans la récession, environ un million de personnes étaient descendues dans les rues de Barcelone en brandissant le drapeau catalan pour entonner l’hymne de la province.

Selon les sondages, les partisans de l’indépendance sont moins nombreux depuis cette grande manifestation. Ceux qui veulent un Etat distinct de l’Espagne seraient minoritaires.

Ce qui n’empêche pas la majorité des Catalans de souhaiter un référendum pour pouvoir se prononcer sur la question.

 

(par Sonya Dowsett et Sam Edwards. Danielle Rouquié pour le service français, édité par Eric Faye)