image vide image vide image vide
Actualités

La ministre philippine de l'Environnement écartée du pouvoir

Publié le 3 mai 2017,
par Reuters.
Partager
()

MANILLE (Reuters) – La secrétaire philippine à l’Environnement, Regina Lopez, a été écartée du gouvernement mercredi, les députés de la Commission des nominations du parlement refusant de confirmer sa désignation pourtant soutenue publiquement par le président Rodrigo Duterte.

Regina Lopez, 63 ans, a passé dix mois à la tête du ministère philippin de l’Environnement, obtenant la fermeture de plus de la moitié des mines dans ce pays producteur de nickel et interdisant toutes nouvelles activités d’extractions à ciel ouvert.

Lopez faisait valoir que ces mesures visaient à lutter contre la cupidité des compagnies minières dont les activités constituent, selon elle, une menace pour la santé publique et détruisent l’environnement.

La Chambre des mines des Philippines a immédiatement fait savoir qu’elle s’emploierait à faire annuler les mesures prises par la ministre.

Professeur de yoga et missionnaire en Afrique, Regina Lopez, qui a fait voeu de célibat à l’âge de 18 ans, est la fille d’un puissant homme d’affaires. Elle a quitté sa vie aisée à l’adolescence.

« C’est un droit constitutionnel pour chaque Philippin d’avoir un environnement propre et sain. C’est un rêve et une promesse que nous avons faite pour ce pays. Il est malheureux que les intérêts économiques l’aient emporté aujourd’hui », a-t-elle déploré devant la presse.

Les services de la présidence philippine ont indiqué que Rodrigo Duterte acceptait la décision des parlementaires.

 

(Manolo Serapio Jr et Enrico Dela Cruz; Pierre Sérisier pour le service français)