image vide image vide image vide
Actualités

COR-Forte hausse des suicides par armes à feu chez les enfants américains

Publié le 20 juin 2017,
par Reuters.
Partager
()

(Reuters) – Le nombre d’enfants américains qui se sont donné la mort en utilisant des armes à feu a fortement augmenté entre 2007 et 2014, montre une étude publiée lundi, qui arrive à la conclusion que conserve r ces armes dans un endroit sûr permettrait de fortement contribuer à la prévention du suicide des jeunes.

Parmi les enfants et les adolescents âgés de 17 ans au plus, 1,6 pour 100.000 s’est tué avec une arme à feu en 2014, contre un ratio de 1,0 pour 100.000 en 2007.

« Les suicides sont souvent un acte impulsif dans ce groupe d’âge, avec des données montrant que ceux qui font une tentative de suicide passent 10 minutes à délibérer voire moins », lit-on dans cette étude, publiée par le journal en ligne Pediatrics.

L’étude a été pilotée par Katherine Fowler et Linda Dahlberg, deux scientifiques travaillant pour les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Selon l’étude, sur la période de sept ans prise en considération, 493 enfants et adolescents de 17 ans maximum meurent chaque année d’un suicide par une arme à feu.

Dans cette tranche d’âge, le nombre de décès du fait de blessures par armes à feu s’élève chaque année à 1.300, les garçons représentant la vaste majorité des victimes.

Pendant des décennies, les blessures par armes à feu ont été la deuxième cause de décès, derrière les accidents de voitures, des enfants américains. Mais alors que les trajets en voiture sont devenus de plus en plus sûrs, le nombre de morts par armes à feu est resté élevé dans cette tranche d’âge.

La hausse des morts provoquées par armes à feu va à l’encontre d’une tendance à la baisse du taux de mortalité observée depuis des décennies chez les enfants américains.

Les garçons afro-américains sont les plus susceptibles, parmi les grands groupes démographiques, de recevoir des balles mortelles d’une personne qui leur tire dessus. Les risques de voir les enfants blancs et amérindiens se suicider par armes à feu sont quatre fois plus élevées que ceux observés chez les communautés afro-américaine et hispanique.

Selon deux experts pédiatriques qui n’ont pas participé à l’étude, cette dernière est l’analyse la plus complète jamais menée sur les décès et les blessures des enfants américains provoqués par des armes à feu.

Comme la hausse des suicides par armes à feu annule l’effet d’une baisse du nombre d’homicides, le nombre de décès d’enfants par armes à feu est resté à peu près stable ces dernières années, a noté un de ces deux experts, le docteur Robert Sege.

L’Académie américaine de pédiatrie ne cesse de dire que les foyers les plus sûrs sont ceux où il n’y a pas d’armes à feu. Mais les parents ne sont généralement pas disposés à entendre ce message de la part de leur médecin, étant la large acceptation des armes à feu aux Etats-Unis, note le docteur Eliot Nelson, professeur à l’école de médecine de l’université du Vermont.

De ce fait, les docteurs devraient insister sur la nécessité de conserver ces armes dans un endroit sécurisé, dit-il dans un article séparé du journal Pediatrics.

 

(par Alex Dobuzinskis. Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Henri-Pierre André)