À quand la viande élevée en laboratoire? À quand la viande élevée en laboratoire? À quand la viande élevée en laboratoire?
Innovation

À quand la viande élevée en laboratoire?

Publié le 28 juillet 2020,
par VisionsMag.
Partager
()

L’industrie alimentaire représente à elle seule près de la moitié des gaz à effets de serre produits dans le monde. Cela pose une question évidente: quelle alternative trouver à la viande et diminuer son impact sur le réchauffement climatique? Aleph Farms, une start-up israélienne a répondu en produisant viande «in vitro» cultivée en laboratoire.

D’une cellule microscopique jusqu’au steak

L’ancien ingénieur agronome, Didier Toubia, a lancé l’entreprise Aleph Farms en 2017. La start-up de Food-Tech servait un simple et noble objectif: une viande authentique garantie sans souffrance animale. Dans la banlieue de Tel-Aviv, Aleph Farms produit un steak de bœuf en extrayant quelques cellules de manière non invasive puis qui sont ensuite placées dans des incubateurs et dans un liquide nutritif. Nourris au sucre, aux acides aminés et aux vitamines, les cellules microscopiques se multiplient et se différencient, jusqu’à créer des morceaux de plusieurs centimètres. Des fibres, du muscle, des organes entiers. 

Une viande sans antibiotiques, sans hormones de croissance et surtout sans souffrance envers les animaux. Une nouvelle alternative pour ceux qui n’apprécient pas le goût du steak végétal. Même goût, même odeur, que ce soit un carpaccio d’entrecôte ou une marinade à l’huile d’olive, le résultat est bluffant. 

La start-up spécialisée dans le clean meat a même réalisé l’exploit de produire un steak à bord de la station spatiale internationale! Un petit repas pour l’homme, et un grand repas pour l’humanité.

Une procédure héritée de la médecine

Les techniques développées par Aleph Farms sont basées sur celles utilisées pour les greffes de peau, adaptées par la chercheuse Shulamit Levenberg. Professeur mondialement reconnue en ingénierie tissulaire, c’est principalement grâce à elle qu’Aleph Farms peut désormais transformer quelques cellules de bœuf en steak. Tout cela en seulement trois semaines.

«Et il s’agit de vraie viande», précise Didier Toubia. Par-là, le Franco-Israélien tient à rappeler que son steak cultivé en boîte de pétri dispose de la même structure ou de la même composition que la viande naturelle. En effet, les steaks d’Aleph Farms disposent des mêmes qualités nutritives qu’une viande de bœuf traditionnelle. Vitamines A, D, B12, du fer… Tout y est, seul manque les dégâts environnementaux de l’industrie agro-alimentaire conventionnelle. 

Un exploit de taille, puisque c’est la première fois qu’un laboratoire parvient à combiner quatre types de cellule, à savoir des vaisseaux sanguins, des fibres musculaires, des tissus adipeux et conjonctifs pour recréer de la viande. Car pour l’homme d’affaires, imiter la nature a toujours été l’objectif, et certainement pas de la réinventer.

Bientôt dans les foyers?

Cependant le steak développé par Aleph Farms n’est pour le moment qu’un prototype, une lamelle de quelques grammes coûtant près de 50 dollars. La start-up continue de développer son produit mais ne sera pas prêt pour la distribution avant plusieurs années. 

Car avant toute chose, la viande issue de culture cellulaire doit être régie en Union européenne par le règlement Novel Foods. C’est une réglementation similaire à celles appliquées pour les nouveaux médicaments, un milieu bien connu de l’avocate d’Aleph Farms spécialisée dans les sciences du vivant, Hélène Miller. 

Si le dossier est validé par la Commission européenne, Aleph Farms pourra se lancer sur le marché européen en toute transparence et sécurité pour les consommateurs. Néanmoins, selon Didier Toubia, les steaks ne seront pas distribués dans les restaurants avant 2023, et les supermarchés encore plusieurs années plus tard.

En conclusion, ce n’est pas demain que nous pourrons déguster chez nous une viande cultivée en laboratoire… Pourtant, dans quelques années, la viande cultivée en laboratoire pourrait éventuellement remplacer la viande traditionnelle. En assumant à sa charge les besoins en consommation de viande, la technique développée par Aleph Farms pourrait mettre un terme à l’agriculture intensive et la faillite écologique qu’elle représente. 

Photos : .futura-sciences.com / slate.fr / clicanoo.re

À quand la viande élevée en laboratoire?
Pour lutter contre les dégâts de l'agro-alimentaire sur l'écologie, une équipe d'ingénieurs ont mis au point une viande cultivée dans des boîtes de pétri.
À quand la viande élevée en laboratoire?
À quand la viande élevée en laboratoire?