Claude Berda  : un groupe audiovisuel indépendant Claude Berda  : un groupe audiovisuel indépendant Claude Berda  : un groupe audiovisuel indépendant
Biographie

Claude Berda : un groupe audiovisuel indépendant

Publié le 19 décembre 2013,
par VisionsMag.
Partager
()

Le parcours de Claude Berda est celui d’un entrepreneur atypique, qui a abouti au développement du principal groupe audiovisuel indépendant français.

Du jean à l’audiovisuel

Claude Berda se lance dans les affaires quand, encore étudiant à l’Université Paris-Dauphine, il se met à vendre sur le campus de sa faculté des jeans importés de l’usine de production d’un ami de son père au Maroc.

Il développe son activité dans les vêtements et ouvre 39 boutiques sur la Côte d’Azur et à Paris.  En 1977, il laisse de côté l’univers du prêt à porter et crée une maison de disques indépendante avec Jean-Luc Azoulay : AB Productions. Claude Berda réussit un coup d’éclat dès l’année suivante en obtenant du Vatican les droits pour éditer des disques des messes du Pape Jean Paul II. La maison de disque signe peu après avec une jeune animatrice télé, Dorothée, qui devient ainsi une star de la chanson.

C’est grâce à cette relation avec Dorothée que TF1 choisit, lors de sa privatisation en 1987, de confier l’intégralité de ses cases jeunesse à AB Production, qui entre alors sur le marché de la télévision. Avec 700 heures produites chaque année, AB devient rapidement le premier producteur audiovisuel français. La société transforme le métier en l’industrialisant (avec les sitcoms telles qu’Hélène et les Garçons) et l’accompagne d’une activité de négoce de droits audiovisuels (acquérant de nombreux programmes, de Friends à Derrick). AB Production s’installe aussi sur ce marché en achetant les sociétés qui produisent des séries emblématiques telles que Navarro ou L’Instit.

Créateur de chaînes et de bouquet satellite

En 1995, Claude Berda, anticipant le développement de la télévision numérique et la multiplication des chaînes, décide de devenir éditeur et lance sa première chaîne. Le bouquet de 20 chaînes thématiques, AB Sat, suivra en 1996. Face à la difficulté, pour une société indépendante, de financer une telle activité sur un marché jusqu’alors très concentré, Claude Berda décide d’introduire son groupe au New York Stock Exchange en 1996. Le groupe AB est alors le premier groupe français à être directement côté au NYSE .

Suite au lancement du bouquet satellite, on assiste à une crise entre AB Productions et TF1, supportant mal qu’un de ses fournisseurs deviennent l’un de ses concurrents. En effet TF1, associé avec France Télévisions et M6, venait juste de créé TPS, un autre bouquet satellite. TF1 décide de dénoncer tous les contrats qui les lie avec AB Productions. Le coup est rude et le cours boursier est divisé par 7.

Mais Claude Berda redresse son groupe rapidement lorsque Albert Frère, alors principal actionnaire de la CLT (devenue depuis RTL Group), accepte de lui céder, en 1998, la chaîne RTL9, leader parmi les chaînes du câble et du satellite mais lourdement déficitaire. Il remet cette chaîne à l’équilibre et, surtout, permet à Groupe AB de redevenir un fournisseur indispensable de TPS et de Canal+, distribuant toutes ses chaînes sur leurs bouquets.

Claude Berda décide en 2000 d’introduire le groupe AB à la Bourse de Paris et d’organiser parallèlement la sortie du marché New Yorkais.

A l’assaut de la TNT

Il se lance, dès 2002, dans le développement de la TNT gratuite en obtenant une licence pour la chaîne NT1 et en acquérant, aux côtés de TF1, la chaîne TMC. Ces chaînes sont lancées sur ce nouveau réseau en mars 2005.

En 2007, Claude Berda cède 33,5% du capital de Groupe AB à TF1, qui devient son premier partenaire. Il décide, en 2009, de se concentrer sur ses métiers historiques (les chaînes thématiques et la commercialisation de droits audiovisuels) et vend ses parts dans TMC et NT1 à TF1. Il devient, parallèlement, administrateur de TF1.

En 2013, Groupe AB est installé comme le premier groupe audiovisuel indépendant français. Il est toujours à la pointe de l’innovation avec notamment le lancement, le 21 mars 2013, de Jook Vidéo, le premier service français de vidéo à la demande par abonnement couvrant toutes les principales thématiques (cinéma, séries et fiction, documentaire, animation, spectacle vivant, sport…), accessibles sur toutes les plateformes (télévision, ordinateur, téléphone, tablette tactile…).

 

Claude Berda  : un groupe audiovisuel indépendant
Le parcours de Claude Berda est celui d’un entrepreneur atypique, qui a abouti au développement du principal groupe audiovisuel indépendant français.