Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev  Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev  Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev
Biographie

 Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev

Publié le 4 mai 2022,
par VisionsMag.
Partager
()

Vladimir Klitschko est l’un des plus célèbres boxeurs du monde, plusieurs fois titré dans la catégorie poids lourds. Depuis le début de la guerre en Ukraine, c’est de sa seconde vie qu’il est beaucoup question puisque l’ancien champion, élu maire de Kiev en 2014 et réélu en 2020, incarne pour les Ukrainiens une des figures de la résistance face à l’envahisseur russe.

Il se serait passé d’un tel retour de médiatisation. Depuis le 27 février 2022 et le lancement du conflit russo-ukrainien, Vitali Klitschko incarne l’une des figures de la résistance ukrainienne face à l’envahisseur russe et tous les médias du monde reparlent de lui. Le maire de Kiev (élu une première fois en 2014 puis réélu en 2020) connaît les projecteurs puisqu’il a été sur le devant de la scène pendant presque vingt ans lorsqu’il était un des plus grands boxeurs du monde. C’est d’ailleurs pour ce sport que le nom de Klitschko est célèbre : Vitali, aujourd’hui 50 ans et son frère Vladimir, 46 ans, ont tous les deux été plusieurs fois champions du monde en catégorie poids lourds.

La vie des Klitschko débute par des voyages aux quatre coins de l’URSS puisque le père est général d’aviation au service du régime soviétique. Vitali nait au Kirghizistan et son frère au Kazakhstan. Ils déménagent à Kiev en 1985 alors qu’ils sont adolescents, leur père étant muté en Ukraine où il deviendra ensuite l’un des liquidateurs du site de Tchernobyl – il contractera plus tard un cancer qui lui sera fatal. C’est en Ukraine qu’ils découvrent les sports de combat et c’est la boxe anglaise qui les attirera davantage. 

2,02 mètres pour 110 kilos de muscles

Passionné d’échecs, meneur d’hommes, véritable colosse respecté du haut de ses 2,02 mètres pour plus de 110 kilos, Vitali Klitschko connaît un seul point d’ombre dans sa carrière sportive : un contrôle positif à un produit dopant, la nandrolone, qui lui ferme les portes des JO d’Atlanta en 1996. C’est son frère qui le remplacera sur le ring et obtiendra… La médaille d’or. Les deux frangins ne se sont jamais affrontés car ils ont promis à leur mère de ne jamais le faire et ce, même si un promoteur leur a proposé un jour 50 millions de dollars. 

Ils s’entraînent ensemble et relèvent les défis ensemble, comme lorsque la guerre éclate. Car les deux frères sont des pro-européens convaincus, excédés par la corruption et méfiants vis-à-vis des prorusses à la solde du régime de Poutine. C’est d’ailleurs ces deux combats que Vitali Klitschko cherche à mener depuis qu’il a quitté les rings. Dès 2004, lors d’un affrontement à Las Vegas, il marque publiquement son soutien à la Révolution orange en arborant fièrement un morceau de tissu orange sur son short. C’est sa façon de se rallier au mouvement populaire qui défie Ianoukovitch, le président prorusse. 

Déjà en politique alors qu’il combattait encore

Deux ans plus tard, alors qu’il a annoncé sa retraite sportive, il tente déjà de se lancer en politique et de conquérir la mairie de Kiev, sans succès. Il remonte sur le ring en 2008 pour un come-back fracassant et tout au long de sa carrière, Vitali Klitschko a remporté 87 % de ses combats par KO, ce qui constitue le deuxième meilleur ratio de l’histoire de la boxe. Il réussit à se faire élire au parlement en 2012 et il quitte pour de bon la boxe en 2013. Un an plus tard, il est élu à la mairie de Kiev.

Ce millionnaire – selon Forbes sa fortune est estimée à 60 millions de dollars grâce à ses revenus liés à la boxe – qui voulait être pilote de chasse mais qui était trop épais pour entrer dans un cockpit, n’a pas hésité lorsqu’il a fallu reprendre les armes au lancement de la guerre. Père de 3 enfants, il ne souhaite pas laisser une Ukraine morcelée en héritage. 

Comme le président ukrainien et ancien acteur Volodymir Zelensky, Vitali Klitschko utilise son aura d’ancien boxeur et sa notoriété pour galvaniser les citoyens ukrainiens. Auteur de messages cinglants à l’encontre de Vladimir Poutine et du peuple russe qu’il exhorte à se réveiller pour déchoir son président, il incarne un vrai roc pour les Ukrainiens. Ces derniers s’identifient à lui et à son frère, toujours présent à ses côtés en tenue de combat. Et désormais, ce n’est plus avec des gants de boxe ou des projets de loi que Vitali Klitschko mène ses troupes mais bien vêtu d’un treillis militaire et d’un gilet pare-balles. Leader un jour, leader toujours. 

Photos : jovempan.com.br/ dw.com/ francetvinfo.fr / impresa.pt

 Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev
Quand un boxeur se retrouve à la tête de Kiev, une capitale en temps de guerre
 Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev
 Klitschko, le boxeur star devenu maire de Kiev