Matthieu Lambeaux : un dirigeant atypique qui donne la priorité aux consommateurs Matthieu Lambeaux : un dirigeant atypique qui donne la priorité aux consommateurs Matthieu Lambeaux : un dirigeant atypique qui donne la priorité aux consommateurs
Biographie

Matthieu Lambeaux : un dirigeant atypique qui donne la priorité aux consommateurs

Publié le 7 juillet 2014,
par VisionsMag.
Partager
()

Matthieu Lambeaux est le directeur général de Findus France – ainsi que le CEO de Findus Europe du Sud et administrateur du groupe Findus. Depuis 2006, à la tête du leader du surgelé sur le marché hexagonal, il se distingue par ses prises de position atypiques et un management dynamique. Avec deux priorités : être à l’écoute des consommateurs tout en s’engageant sur l’éthique et l’éco-responsabilité. Portrait d’un dirigeant moderne et engagé.

Matthieu Lambeaux, un dirigeant au franc-parler assumé

Après des premières expériences dans le secteur de l’agroalimentaire chez Unilever Bestfoods et Campbell Soup Company, Matthieu Lambeaux intègre le groupe Findus en tant que directeur marketing Europe en 2001. Gravissant rapidement les échelons, il devient en 2006 directeur général de Findus France. De nouvelles responsabilités qu’il assume en restant lui-même : Matthieu Lambeaux est en effet un dirigeant engagé, au franc-parler assumé. Celui qui aurait aussi aimé avoir la carrière d’une rockstar n’en accorde pas moins une importance primordiale aux échanges avec les autres : ce qui compte pour lui, c’est de faire bouger les lignes.

Matthieu Lambeaux est également un fervent défenseur de la transparence. Il n’hésite jamais à monter au créneau pour défendre son entreprise ou la stratégie de celle-ci, parfois même en critiquant certaines pratiques de la concurrence ou le dumping social, sans langue de bois.

Un management atypique et efficace

En dirigeant d’entreprise expérimenté, Matthieu Lambeaux connaît bien l’importance du management et du dialogue avec ses équipes. Le moment d’une journée de travail qu’il avoue le plus apprécier : les discussions informelles afin de générer des idées nouvelles. En 2005, il reçoit d’ailleurs le titre d’Homme Marketing de l’année. Pour Matthieu Lambeaux, l’humain et la créativité passent avant la centralisation et les pesanteurs du business dans lesquelles il avoue ne pas toujours se reconnaître. Ouvert d’esprit, Matthieu Lambeaux offre à ses collaborateurs une forte autonomie, doublée d’une grande confiance. Autour de lui, chacun semble libre de s’exprimer et de proposer. Au sein de Findus France, son accessibilité est d’ailleurs reconnue par tous : aussi proche de son comité de direction que de sa force de vente, Matthieu Lambeaux fonctionne sans bureau, vouvoiement ou discours préparés à l’avance.

En 2013, sa gestion du « Horsegate », ou l’affaire de fraude à la viande de cheval, a été reconnue comme particulièrement efficace. Lors de cette crise, Matthieu Lambeaux décide de faire immédiatement la lumière sur les dysfonctionnements observés au sein de la filière de la viande, en tenant un discours d’ouverture et de transparence. Il n’hésite pas à s’exposer médiatiquement, d’abord pour avertir les autorités publiques puis pour communiquer sur la tromperie dont avait été victime Findus (dont la responsabilité sera d’ailleurs écartée au terme de la crise). Malgré le scandale, le groupe réussit à stabiliser son chiffre d’affaires et pour l’année 2014, Findus France vise une progression des ventes de 5%. De très bons résultats alors que l’ensemble du marché des plats cuisinés a particulièrement souffert.

Les engagements de Matthieu Lambeaux pour Findus France

Au cœur de sa stratégie, Matthieu Lambeaux fait la part belle aux engagements, en phase avec son époque et les attentes des consommateurs. Et ce dans tous les domaines.

Sous son impulsion, Findus est le précurseur de la pêche responsable en France depuis 2005. C’est un premier pas vers un plus vaste programme d’éco-responsabilité : à partir de 2012, Findus France s’engage à ne plus utiliser d’huile de palme, de colorants ou de conservateurs dans la fabrication de ses produits. Avec Matthieu Lambeaux, le slogan de la marque est devenu « Naturellement il y a Findus ». Le symbole d’une démarche éthique et transparente en direction de consommateurs de plus en plus exigeants et sensibilisés.

L’autre combat de Matthieu Lambeaux, c’est le « made in France » : aujourd’hui, dit-il, c’est « 100% du poisson pané de Findus qui vient de l’usine de Boulogne-sur-Mer ». Il affiche très clairement sa volonté de relocaliser progressivement la production de l’entreprise en France mais cette stratégie répond d’abord à l’évolution du marché : en 2011, 26% des consommateurs français se disaient prêts à acheter plus de surgelés si le produit était fabriqué en France. Sur cette question comme sur ses autres engagements, Matthieu Lambeaux a le sentiment d’être en avance mais de « coller à la réalité et à la demande du consommateur ».

Le credo de Matthieu Lambeaux : écouter le client pour mieux innover

En effet, une partie de l’action et de la stratégie déployée par Matthieu Lambeaux répond à un impératif très simple : s’adapter aux attentes et correspondre aux envies des consommateurs. L’objectif est à la fois de gagner des parts de marché et de coller aux valeurs de ceux qui achètent le produit Findus. Une stratégie froidement réaliste au pays des surgelés mais qui semble payante, si on se réfère aux bons chiffres du groupe, leader sur le marché avec une croissance quasiment continue depuis dix ans.

Matthieu Lambeaux ne compte cependant pas s’arrêter là. Il ambitionne de doubler la part de marché de Findus France d’ici les quatre prochaines années, pour faire passer son chiffre d’affaires à près de 400 millions d’euros en 2018. Pour cela, un seul mot d’ordre : l’innovation produit, à travers le changement de format, l’écoute du consommateur mais aussi l’intuition. Après avoir investi le marché des snacks et des soupes, le rafraîchissement des recettes phares de Findus est également au programme. En parallèle, le groupe de surgelés élargira son offre à de nouvelles catégories sur la période 2015-2016. Sans jamais se défaire du credo de Matthieu Lambeaux : innover et rester à l’écoute du consommateur pour lui donner l’envie de consommer plus de surgelés.