image vide image vide image vide
Actualités

L'Autriche va rétablir des contrôles aux frontières avec l'Italie

Publié le 4 juillet 2017,
par Reuters.
Partager
()

VIENNE (Reuters) – L’Autriche a déployé quatre véhicules blindés près de sa frontière avec l’Italie, pour la garder en cas d’afflux de migrants, et va mettre en place « sous peu » des contrôles, a fait savoir mardi le ministère de la Défense.

L’Autriche a accueilli 90.000 demandeurs d’asile en 2015, au plus fort de la crise migratoire, soit 1% de sa population.

L’arrivée massive de migrants a permis à l’extrême droite autrichienne, le Parti de la liberté (FPÖ), de se hisser au second tour de l’élection présidentielle en 2016. Les élections législatives en octobre auront pour thème central l’immigration.

Pour éviter un nouvel afflux de migrants, le ministère de la Défense a ordonné le déploiement de quatre véhicules blindés au col du Brenner, un important point de passage routier nord-sud entre l’Italie et l’Autriche. Environ 750 soldats pourraient y être envoyés dans un délai de 72 heures en cas d’urgence.

« Je m’attends à ce que les contrôles aux frontières soient mis en place sous peu », déclare le ministre de la Défense, Peter Doskozil, dans une interview au quotidien Kronenzeitung.

A Rome, le ministre italien de l’Intérieur, Marco Minniti, a jugé qu’un rétablissement des contrôles aux frontières avec l’Autriche aurait inévitablement des répercussions sur la coopération des deux pays en matière de sécurité.

L’Italie et l’Autriche font partie de l’espace Schengen, mais la liberté de mouvement à l’intérieur de cette zone a été mise à mal avec le rétablissement de contrôles à de nombreux postes-frontière au sein de l’Union européenne à la suite de l’afflux de migrants en 2015-2016.

Réunis lundi à Paris, les ministres de l’Intérieur français, italien et allemand ont exhorté leurs homologues de l’UE à la solidarité pour faire face à l’arrivée de milliers de migrants dans les ports de la péninsule, après une menace de Rome de fermer les ports aux navires de sauvetage. [nL8N1JU1QJ]

L’Italie a accueilli sur son sol plus de 85.000 migrants et réfugiés depuis le début de l’année, ce qui fait de ce pays le point d’entrée principal des demandeurs d’asile en Europe.

 

(François Murphy, avec Kirsti Knolle à Francfort et Isla Binnie à Rome, Eric Faye et Arthur Connan pour le service français, édité par Gilles Trequesser)