image vide image vide image vide
Actualités

Trump s'apprête à abolir les mesures d'Obama sur l'environnement

Publié le 28 mars 2017,
par Reuters.
Partager
()

WASHINGTON (Reuters) – Donald Trump va signer mardi un décret présidentiel défaisant une large part des réglementations contre le réchauffement climatique mises en place par l’administration Obama, afin de stimuler la production d’énergie sur le sol américain.

Le décret, intitulé « Indépendance de l’énergie », vise à renverser les règles édictées par Barack Obama dans le Clean Power Plan, contraignant les Etats à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les centrales électriques.

Ces restrictions devaient permettre aux Etats-Unis de respecter les engagements souscrits dans l’accord de Paris de décembre 2015.

Le texte prévoit également d’annuler l’interdiction de l’octroi de nouvelles concessions de mines de charbon sur des terres fédérales, d’assouplir les règles sur l’émission de méthane dans les exploitations gazières et pétrolières et de réduire la place accordée à la lutte contre le réchauffement climatique dans les agences du gouvernement.

« L’administration précédente dévalorisait les travailleurs avec ses mesures. Nous pouvons protéger l’environnement tout en donnant du travail », a déclaré un responsable de la Maison blanche à l’approche de la signature du décret.

Donald Trump signera le texte mardi après-midi à l’Agence de protection de l’environnement (EPA), au côté de son directeur Scott Pruitt, du secrétaire à l’Intérieur Ryan Zinke et du secrétaire à l’Energie Rick Perry.

Donald Trump a promis de relancer l’industrie du charbon américaine et d' »embrasser la révolution des gaz et huiles de schiste », qu’il estime sources d’emplois indispensables.

« Je ne peux pas vous dire combien d’emplois seront créés par l’ordre exécutif mais je peux vous dire que ça donne confiance dans l’engagement de cette administration pour l’industrie du charbon », a déclaré à Reuters le président de l’association du charbon du Kentucky.

 

INCONNUE DE L’ACCORD DE PARIS

Les groupes de défense de l’environnement ont annoncé leur intention de déposer des recours contre le décret.

« Ces actions sont une attaque sur les valeurs américaines et elles mettent en danger la santé, la sécurité et la prospérité de chaque Américain », estime le militant Tom Steyer, directeur du groupe NextGen Climate.

Si les promesses de campagne de Donald Trump sur la levée des limites d’émission sont près de se concrétiser, celle d’une sortie de l’accord de Paris sur le climat reste toutefois suspendue.

Depuis son élection, le président n’a plus mentionné de telle sortie et son décret est muet sur le sujet.

Lundi, un responsable de la Maison blanche déclarait que l’administration discutait de l’approche à adopter.

Le décret va demander à l’EPA d’enclencher un processus de « révision » formel du Clean Power Plan. Introduit par Obama en 2014, le projet était au coeur des efforts engagés par son administration pour lutter contre le changement climatique.

Il n’a toutefois jamais été mis en oeuvre en raison des recours en justice déposés par plusieurs Etats républicains.

Sa révision est susceptible de déclencher de nouvelles contestations en justice, qui pourraient, selon certains procureurs généraux des Etats, durer plusieurs années.

 

 

(par Valerie Volcovici. Julie Carriat pour le service français)