image vide image vide image vide
Actualités

Les conservateurs désignent leur candidat à la présidentielle iranienne

Publié le 6 avril 2017,
par Reuters.
Partager
()

ANKARA (Reuters) – Les conservateurs iraniens ont désigné un proche de l’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de la révolution islamique, pour les représenter face au modéré sortant Hassan Rohani lors de l’élection présidentielle du 19 mai en Iran, rapporte l’agence de presse Irna.

Cette candidature ne sera toutefois pas confirmée de manière officielle avant la clôture des inscriptions la semaine prochaine.

Ebrahim Raisi, dont les observateurs estiment qu’il a été adoubé par Khamenei lui-même, aurait été choisi par les tenants de la ligne dure afin de reprendre le pouvoir et d’empêcher Rohani d’obtenir un second mandat de quatre ans.

Plusieurs dirigeants conservateurs influents, y compris le président du parlement Ali Larijani, ont décidé de soutenir Hassan Rohani qui a conclu en 2016 un accord sur le programme nucléaire de son pays avec le groupe P5+1 en échange d’un assouplissement des sanctions économiques.

« Si les adversaires de Rohani trouvent un consensus sur la désignation de Raisi, il sera un adversaire dangereux », a commenté l’analyste Hamid Frahvashian.

Raisi a été nommé en 2016 par Khamenei au poste de directeur de la fondation caritative Astan Qods Razavi qui gère le mausolée de l’imam Reza, l’une des plus grandes mosquées du monde, à Mashhad dans le nord-est de l’Iran.

« Ebrahim Raisi a accepté la proposition d’être candidat à l’élection. Il annoncera son programme prochainement », a déclaré Solat Mortazavi, le maire de Mashhad, cité par Irna.

Hassan Rohani avait remporté la présidentielle de 2013, principalement grâce au soutien de l’électorat féminin et de la jeunesse. De nombreux Iraniens sont déçus par son mandat qui n’a pas amélioré la situation économique du pays en dépit de la levée des sanctions.

 

(Parisa Hafez; Pierre Sérisier pour le service français)