image vide image vide image vide
Innovation

Elles dansent avec des drones

Publié le 17 juillet 2014,
par VisionsMag.
Partager
()

Eleven Play, une troupe de danseurs japonais, s’est récemment produite au Spiral Hall de Tokyo avec de nouveaux collaborateurs d’un autre type : trois drones. Décollage immédiat pour un spectacle intergalactique bluffant.

Filmée par Daito Manabe (qui n’en est pas à sa première vidéo futuriste), la vidéo montre trois danseuses qui sont accompagnées sur scène par trois petits drones. Ces aérodynes de petite taille semblent être attachés à une caméra et exécutent une danse des plus spatiales, de concert avec les trois danseuses, tournoyant dans les airs et faisant décoller l’esprit des spectateurs vers d’autres sphères moins terrestres.

Sur une avancée de scène de forme arrondie, une silhouette féminine tourne le dos au public. Vêtue d’une robe courte de couleur blanche, un petit sac à main en bandoulière et des escarpins aux pieds, cette silhouette féminine est bel et bien terrestre. Face à elle, un cube blanc. Au loin, sur la partie principale de la scène, l’on distingue trois figures féminines vêtues de blanc. Une lumière verte enveloppe l’ensemble de la scène et semble attirer notre silhouette féminine pour un voyage vers le futur.

Une danse envoûtante vers d’autres galaxies

Une musique cadencée aux airs futuristes démarre. La silhouette terrestre pousse le cube blanc dans la direction des trois figures lui faisant face au loin, puis se retire. La lumière verte cède la place à un éclairage bleuté suggérant les espaces intergalactiques. Zoom sur les trois figures féminines : vêtues de long et coiffées d’un petit chapeau blanc, elles semblent attendre un signal. Au sol, trois drones, coiffés d’un chapeau pointu blanc, à l’instar des femmes auprès desquelles ils sont placés.

Dans un espace enveloppé par des lumières bleutées futuristes, les drones entament la danse et semblent guider les figures féminines, qu’ils survolent, dans leurs mouvements. Une danse envoûtante entraîne le spectateur vers d’autres galaxies. La fusion est telle que l’on se demande si ce sont les danseuses qui suivent les drones ou si ce sont ces derniers qui mènent la danse. L’éclairage s’assombrit, les danseuses semblent à présent pourchassées par les drones. Le rythme s’accélère. Un vent de panique semble soudainement souffler sur la scène ; les drones évoluent de plus en plus frénétiquement.

Alors que les figures féminines sont désormais à terre, des rayons lasers surgissent. Trois cubes et de longs traits tournoient autour des drones. Ces formes géométriques lasers paraissent vouloir chasser les drones de l’espace. Les trois danseuses s’éloignent et laissent place à une joute galactique entre les drones et leurs assaillants lasers. Des tonalités extraterrestres ponctuent l’accompagnement musical, de plus en plus rythmé. Zoom sur un drone, en alternance avec l’ensemble de la danse.

Une troupe japonaise danse avec des drones : décollage immédiat pour un spectacle bluffant

Quatre minutes trente d’un spectacle extraordinaire

L’éclairage se tamise davantage encore. Tout d’un coup, les drones semblent être pris dans les filets de leurs assaillants lasers, et quelques secondes plus tard, voilà nos drones dans le sillage des formes géométriques lasers. Le rythme musical va décroissant. Les drones perdent en altitude ; leurs assaillants seraient-ils sur le point de les assujettir à leurs rayons ? Oui. Les trois drones se posent au sol, inexorablement.

Tandis que les aérodynes s’immobilisent au sol, le spectateur atterrit de nouveau sur terre, après avoir été « téléporté » vers d’autres galaxies durant ces quatre minutes trente d’un spectacle extraordinaire.

Photos source : www. dozodomo.com / http://designmadeinjapan.com/