image vide image vide image vide
International

Moët & Chandon, l’histoire d’un succès à l’international

Publié le 14 juin 2017,
par VisionsMag.
Partager
()

L’enjeu de l’innovation appliquée au luxe est aujourd’hui au cœur des réflexions de nombreuses marques, françaises et internationales. Innovations produits, procédés de fabrication, communication digitale et parcours d’achat repensé de bout en bout… Le luxe n’est pas technophobe, bien au contraire : constituant un nouvel enjeu créatif et multipliant les axes de différenciation, les opportunités apportées par le digital foisonnent. Allier couture et réalité augmentée ? Maroquinerie et domotique ? Les applications semblent infinies. Pour de nombreuses marques du luxe français, un écueil reste pourtant à éviter : celui de “dénaturer” l’image de tradition qui fait leur force et leur notoriété, ainsi que celles de leurs produits à l’international. Un défi que les Maisons de Champagne centenaires, telles que Moët & Chandon, prennent plus que jamais au sérieux, garantes qu’elles demeurent d’un héritage unique et d’un savoir-faire « à la française ».

Moët & Chandon, du vignoble local à la référence mondiale

A l’origine de l’histoire de la Maison Moët et Chandon, un négociant en vins d’Epernay, Claude Moët. Il se constitue entre la Champagne et Paris, et plus loin dans les pays d’Europe une clientèle illustre. Sous le règne de Louis XV, la demande en vins mousseux de Champagne va croissant. Nobles, aristocrates et cours d’Europe, la Maison d’Epernay gagne toujours plus en notoriété. Naît bientôt l’idée d’un premier millésime… Ce sera le Millésime 1842. Puis viendra, en 1869, le premier brut Impérial Moët & Chandon.

Fournisseur du Palais de Buckingham par brevet royal, Moët & Chandon n’a cessé de ponctuer son Histoire de cuvées d’exception. Ainsi fut bâtie durablement l’aura Moët et Chandon auprès d’un public national, mais surtout international. Dès ses origines, la Maison s’est positionnée parmi l’élite du champagne.

MCIII, la dernière innovation œnologique de Moët & Chandon

Pour preuve, la dernière cuvée très haut de gamme de la Maison, le multi millésimé MCIII, dont une part importante de la production est destinée à une clientèle internationale. MCIII est le fruit d’un alliage créatif et d’une innovation technologique au service d’un dialogue entre 7 différents millésimes de la Maison : régénérer des millésimes anciens, en leur associant des millésimes plus jeunes et plus vifs. Une cuvée qui retrace également une Histoire d’innovations technologiques successives. L’assemblage de ce multi millésimé fait en effet appel à trois univers distincts : celui de l’inox (le métal) pour les millésimes les plus jeunes, élevés en cuve (2003). L’univers du bois pour ceux, plus anciens, élevés en fûts de chêne (1998, 2000 et 2002). Et enfin celui du verre, pour les champagnes très anciens, conservés en bouteille, dans les caves (1993, 1998 et 1999).

En effet, dans leur quête de qualité irréprochable et d’une constance dans le style de leurs vins sur des volumes conséquents, les Maisons de Champagne ont engagé des recherches approfondies pour maîtriser leur production de bout en bout, à la perfection. A Epernay, la Maison Moët & Chandon a mené cette transition vers une production de pointe  en alliant les nouvelles technologies aux traditions champenoises. Un gage de qualité pour ses champagnes, qui participe à leur style unique.

Pour satisfaire ces impératifs de qualité et de quantité, Moët et Chandon s’est récemment dotée d’un nouvel espace de production, la cuverie Mont Aigu à Oiry. Première pierre d’un projet considérable, ce nouveau site de production devrait comprendre à terme des locaux sociaux, des caves, des lieux dédiés au tirage, au remuage, au dégorgement, à l’habillage puis à l’expédition de ses champagnes.

Le site de Mont Aigu à Oiry témoigne des innovations successives et de l’attention particulière portée aux terres de Champagne par Moët & Chandon.

Un acteur soucieux de son impact local et de son héritage : la cuverie Mont Aigu

Récompensé au Palmarès grand public Archicontemporaine, le nouveau site de Oiry a été baptisé « Mont Aigu », nom d’un tertre voisin, surmonté par la « Loge de Montaigu ».

Soucieuse de la beauté et de la qualité du paysage, la Maison a inscrit ce nouveau site en harmonie avec son environnement en enterrant les parties des bâtiments quand le processus d’élaboration l’imposait. Les parties hors de terre, entièrement vitrées et transparentes, laissent quant à elles admirer le paysage environnant.

Dans ce lieu de haute technologie et profondément esthétique, la lumière naturelle, le confort acoustique et hygrothermique des espaces ont été traités avec la plus grande attention. Lieu de recherche et de savoir-faire, la cuverie évoque une nef majestueuse, ouverte sur la nature et le travail des Hommes. Inaugurée en 2012 et certifiée de Haute Qualité Environnementale, la cuverie de Mont Aigu apporte un concours essentiel à la production de la Maison Moët & Chandon, champagne le plus vendu au monde.

Exemplaire de l’alliance entre le savoir-faire et les traditions, attentive à la nature et au vignoble qui sont le cœur même de la production, et forte de son héritage, la Maison Moët & Chandon a su continuer de s’internationaliser tout en se magnifiant. Le site de Mont Aigu à Oiry témoigne des innovations successives et de l’attention particulière portée aux terres de Champagne qui ont permis à Moët & Chandon d’atteindre une excellence opérationnelle sans pareille, tout en garantissant la préservation et la protection de l’environnement.