image vide image vide image vide
Actualités

Au sommet des BRICS, Xi vante le libre-échange et la coopération

Publié le 5 septembre 2017,
par Reuters.
Partager
()

XIAMEN, Chine (Reuters) – Le président chinois Xi Jinping s’est inquiété mardi des risques de montée du protectionnisme en dépit d’un environnement économique mondial plus favorable et a plaidé pour un renforcement de la coopération entre les principaux pays émergents, à l’occasion d’un sommet des BRICS organisé en Chine.

Intervenant dans le cadre du « Dialogue entre les pays émergents et en voie de développement », Xi a désavoué le rejet croissant par les Etats-Unis des accords multilatéraux, y compris l’accord de Paris sur le climat.

Il a souligné que les pays émergents avaient été les principaux moteurs de la croissance mondiale et qu’ils devaient coopérer étroitement pour construire une économie mondiale ouverte.

« L’économie mondiale a récemment pris une tournure plus favorable. Les échanges et les investissements internationaux sont repartis à la hausse », a souligné Xi. « Dans le même temps nous devons être conscients que le risque et l’incertitude pour l’économie mondiale ont aussi augmenté. »

La réunion des dirigeants des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et d’autres pays développés à Xiamen, dans le sud de la Chine, a ainsi été l’occasion pour Pékin de plaider pour la libéralisation des échanges et de se poser en défenseur de la mondialisation en réponse aux objectifs du programme « America First » du président américain Donald Trump.

« Les négociations commerciales multilatérales ne progressent qu’avec beaucoup de difficultés et la mise en oeuvre de l’accord de Paris (sur le climat) se heurte à des résistances », a dit Xi.

« Certains pays sont plus tournés vers eux-mêmes et leur désir de participer au développement d’une coopération internationale a diminué », a-t-il poursuivi.

Donald Trump a exigé une renégociation des termes de l’accord de libre-échange nord-américain avec le Mexique et le Canada et a dit que les Etats-Unis se retireraient de l’accord de Paris.

Xi a annoncé mardi que la Chine contribuerait à hauteur de 500 millions de dollars (420 millions d’euros) à un fonds d’assurance et de coopération entre pays du sud destinés à aider les autres pays développés à s’attaquer aux risques de famine et de santé publique, aux conséquences du changement climatique et aux déplacements de population.

La Thaïlande, le Mexique, l’Egypte, la Guinée et le Tadjikistan participent en tant qu’observateurs à ce sommet des BRICS qui doit discuter de son élargissement en un groupe « BRICS Plus » qui intégrerait de nouveaux pays membres.

Xi a aussi appelé les pays développés à renforcer leur assistance aux pays en voie de développement et plaidé pour que les BRICS et leurs partenaires en voie de développement s’opposent au protectionnisme.

 

(par Michael Martina et Yawen Chen. Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)