image vide image vide image vide
Actualités

L’institut culturel de Google : le plus grand musée virtuel

Publié le 28 septembre 2016,
par VisionsMag.
Partager
()

Grâce à l’Institut culturel de Google, la culture est désormais à portée de main ou plutôt de clic ! Lors de sa création il y a 5 ans, quelques centaines d’œuvres d’art provenant de 17 musées ont été mises en ligne gratuitement. Depuis, l’Institut culturel n’a cessé de grandir et nous propose aujourd’hui de découvrir pas moins de 6 millions d’objets du patrimoine de l’humanité provenant de 1.000 musées et institutions culturelles partenaires.

L’Institut culturel de Google a pour ambition de préserver, valoriser et rendre plus accessibles les divers héritages culturels du monde entier. Créé en mai 2011, l’institut est composé d’une équipe d’ingénieurs basée à Paris dont le travail consiste à créer des outils toujours plus performants (solutions d’hébergement, visualisation et numérisation) favorisant la diffusion de la culture en ligne. L’Institut culturel de Google repose aujourd’hui sur deux axes : une plateforme en ligne et le Lab.

Une plateforme en ligne accessible gratuitement

La plateforme en ligne Arts & Culture permet aux internautes d’accéder gratuitement à des milliers d’œuvres d’art du monde entier. Elle présente notamment les trois projets majeurs de l’Institut Culturel : le Google Art Project, des expositions d’archives et le World Wonders Project.

Le Google Art Project compte des images de plus de 71.000 œuvres d’art (huiles sur toile, sculptures, photos, mobilier…) provenant de centaines de partenaires de par le monde. Ces images en haute résolution, dont la définition atteint le gigapixel, nous font découvrir les détails d’une œuvre en effectuant des zooms très puissants. Il est également possible de déambuler dans les salles des plus grands musées du monde grâce à la technologie de navigation virtuelle Street View et de découvrir des milliers d’œuvres provenant de 1.000 musées dans 70 pays.

Les expositions proposées par l’Institut culturel de Google nous donnent accès à des œuvres provenant des archives des institutions culturelles et qui, faute de place, ne peuvent pas toujours être présentées aux visiteurs.

Enfin, le World Wonders Project permet aux internautes d’explorer virtuellement les plus beaux sites du patrimoine mondial tels que les mégalithes de Stonehenge en Angleterre, le site archéologique de Pompéi, la grande barrière de corail ou encore les jardins du château de Versailles.

Le Lab : espace à la croisée de l’art et de la technologie

Inauguré en 2013 à Paris, le Lab de l’Institut culturel est un espace physique de rencontres et de création qui a vocation à développer les liens entre technologie et culture. En dehors d’événements ponctuels, le Lab n’est pas ouvert au public. Espace de travail et d’échanges, le Lab est équipé d’outils numériques et d’imagerie de pointe : écrans géants interactifs, outils de capture 3D, appareils photo Gigapixel ou autres imprimantes 3D, que les partenaires sont invités à tester et à réfléchir quant à leur application concrète. Le Lab offre aussi une résidence temporaire à de jeunes artistes afin de leur permettre de développer leurs idées grâce aux équipements sur place et au soutien des ingénieurs de l’Institut culturel.

Avec plus de 6 millions d’objets du patrimoine de l’humanité accessibles gratuitement en ligne, l'Institut culturel de Google est devenu aujourd’hui incontournable dans le monde de l’art et de la culture.

Les châteaux de la Loire accessibles en visite virtuelle sur Google

Récemment, les châteaux de le Loire ont fait leur arrivée au sein de l’Institut culturel de Google. Un accord a été conclu avec 18 châteaux qui sont désormais accessibles gratuitement à la visite virtuelle : la cité royale de Loches, le domaine national de Chambord, la forteresse royale de Chinon, les châteaux d’Angers, d’Azay-le-Rideau, de Chenonceau… 17 châteaux et 4 jardins peuvent ainsi être visités virtuellement sur la plate-forme de l’institut. A l’aide de la technologie « Art Camera », 56 objets de collection ont été numérisés en ultra haute définition, permettant de découvrir des éléments particuliers d’une œuvre d’art invisibles à l’œil nu tels que les détails de la célèbre tenture de l’Apocalypse d’Angers (plus de 100 m de long). Au total, 46 expositions virtuelles réalisées par les différents sites rassemblent plus de 2.000 œuvres d’art et de documents.

Même si les visites virtuelles ne remplaceront jamais une rencontre physique avec l’œuvre, le succès de l’Institut culturel de Google est indéniable notamment grâce à sa plateforme « Arts & Culture » et son application dédiée. En effet, cette dernière répond au besoin de nombreux musées, galeries et théâtres qui se tournent aujourd’hui vers les nouvelles technologies pour attirer toujours plus de nouveaux publics.

 

Photo : google.com / generation-nt.com